Cavalaire, le mistral souffle depuis cinq jours, nous sommes en stand-by pour aller en Corse. Le vent à l’air de se calmer un peu, je prends la météo effectivement le mistral doit tomber, mais qu’en est-il au large ?

Bon nous décidons de partir, il est 17 H le bateau est rangé chaque équipier à son matériel de sécurité prêt à portée de main. Nous partons sous GV haute et solent malgré une petite brise de 10 nds, mais nous attendons d’être plus au large pour réellement savoir comment sera le vent.
Vers 19 H nous croisons une baleine, elle plonge et de sa nageoire caudale elle nous fait signe d’y aller, la route est libre… C’est parti !!!
Nous sommes au près bon plein tribord amure, le vent monte comme je m’y attendais (c’est toujours bien d’anticiper, cela évite un changement de foc à la nuit –rappel : nous n’avons pas d’enrouleur cf billet précédent-), nous prendrons un ris un peu plus tard et nous naviguerons jusqu’au matin dans cette configuration avec 20-25 Nds de vent. La mer résiduelle du mistral est sur notre hanche tribord, ce qui nous permet de naviguer à 7 Nds régulièrement et parfois un peu plus…
Au matin le vent calera pendant deux heures environ, puis rentrera  NE, nous atteignons Calvi après 16H30 de navigation, soit à une vitesse moyenne de 6,5 Nds environ.
Belle traversée. Pour l’occasion nous avons rebaptisé notre bateau « Timindia Express », clin d’œil aux navires de la compagnie Corsica Ferry.